RallierCréerCoordonner NE RESTEZ PLUS SPECTATEUR DES ÉVÉNEMENTS, VOICI QUELQUES CONSEILS

LE SOURIRE AVANT TOUT

L’acceptation

Un sourire aura toujours plus d’effet qu’un froncement de sourcil, c’est la clef. Être sympa, lumineux, plein de vie. On fera facilement confiance à une personne aimable, calme et souriante, montrez-vous altruiste ! Ainsi l'exigence du bien commun vous accordera la confiance du groupe.

La précision

Votre manière d’être à plus d’importance que le plus grand des discours. Soignez votre apparence, un physique puissant, une attitude paisible sont nécessaires dans votre mission. La maîtrise de soi et de ses émotions est preuve de force. Les masses se tournant naturellement vers le fort, elles se tourneront alors vers vous. Le premier devoir de la puissance est de protéger, montrez-vous protecteur dès que la situation le permet. Les mères de famille en ont besoin, le plus souvent se sont elles qui ont l’avantage dans le couple. Ainsi vous étendez votre influence aux familles, visez les meneurs

Le sacrifice

Tout groupe (sauf chrétien pratiquant) a besoin d’un sacrifice pour éliminer les tensions. Quand les conflits menacent la cohésion du groupe, il vous faudra trouver un bouc émissaire, une « victime expiatoire », sur laquelle faire retomber les torts des autres. Le rôle du sacrifice est primordial, il consiste à différer la violence naturelle du groupe sur autrui, c’est un mode de gestion, de réconciliation. Repérez les brebis galeuses et soyez prêt à les frapper le moment venu, choisissez de préférence une personne isolée ou une ennemie extérieure. Celui qui résout les tensions protège, celui qui protège guide les autres. Vous n’avez nul rival.

La position

Les premières lignes périssent en premier. Si vous êtes le mieux formé ne vous exposez pas trop, formez des chefs via la «narration du réel». Ainsi en cas de crise majeure votre place ne sera pas menacée. Agissez comme une main, il est toujours préférable d’utiliser l’histoire et la narration à la place de la confrontation pour influencer une personne.

"LES PLUS NOBLES CONQUÊTES SONT CELLES DES COEURS ET DES AFFECTIONS." CARDINAL DE RICHELIEU
L'ORDRE DE L'ENTRISME

1. Choisir un terrain favorable, viser les meneurs, ne pas perdre son temps avec les randoms est le chemin pour prospérer et recruter. Les meneurs en terrain favorable sont votre priorité. 2. Les corps constitués : Armée, police, éducation, église, mairie, administration etc ont pour mission d'assurer la continuité de la nation française et de l'État. Or l'idéologie antinationale (supranationale et cosmopolite) véhiculée par les grands médias et portée par la plupart des responsables politiques à la tête de l'État et des magistrats à la tête de la justice sapent quotidiennement les fondements de cette mission. Les fonctionnaires œuvrant au sein des corps constitués le constatent chaque jour. Il faut encourager cette prise de conscience chez les différentes catégories de fonctionnaires en faisant sans cesse le lien de cause à effet entre la dégradation des conditions dans lesquelles ils remplissent leurs missions d’intérêt général et l'idéologie actuelle facteur de la trahison des élites. 3. Les structures telles que les clubs de sport, de chasse, courts de soutiens scolaire... vous permettront d’avoir accès directement aux familles. Dès que possible organisez des repas, chez vous, pique-nique, dans votre club, chaque semaine. Si possible invitez un ou deux nécessiteux à votre table et devenez intouchable. Si fixité et détermination sont une main capable de plier n’importe quel fer, alors la ductilité et l’adaptation briseront les alliages les plus durs.

ACTION ET COORDINATION

Action et coordination sont le fruit d’hommes de réseaux. Une personne peut tout changer, tous espèrent sa venue. Pourtant, chacun en est capable. Il s’agit de contacter les différentes structures afin de les réunir en voie d’une action précise (onglet communautés). Mais quelle action ? En cette basse époque, chaque génération voit disparaître 30% de la population française. Si cela continue, dans 3 générations les Français auront disparu de la surface de la terre. Tous ont éprouvé dans leur chair les multiples attentats commis en France et en Europe. Ce déshonneur est insupportable. Combien de temps resterons-nous livrés à nous-même ? Dans cette lutte irrévocable pour l’existence ou l’extinction si nous, peuples Européens ne réagissions pas au plus vite, alors, ce peuple Européen sera anéanti jusqu’au dernier fragment de peau, jusqu’au dernier souvenir, jusqu’au dernier tombeau d’où sera brisée la dernière croix. Ils pensent détruire la France, ils auront tort ! Sous le regard de nos ancêtres, aujourd'hui et par millions, nous faisons face. Plus nombreux et plus fort, jour après jour, nous sommes les flammes rougeoyantes d'une vague de feu, que rien ni personne, n'arrêtera plus jamais ! Ainsi soit-il